Touche pas à mes magnets !

Aujourd’hui, je vais vous demander de faire preuve de beaucoup d’indulgence et de toute l’empathie dont vous êtes capable.

Le sujet est grave mais je ne demande aucune pitié.

En écrivant, là, je me dis, consternée: comment en es-tu arrivée là, à ton âge ?

Ça m’est venu sur le tard, donc je ne peux même pas dire que c’est une erreur de jugement ou une bêtise de jeunesse.

Voilà, je l’avoue humblement, je fais collection de magnets…

Oh! ça va, hein, c’est pas si nul que ça, je pourrais collectionner les dés à coudre en porcelaine ou les capsules de bouteilles de bière.

Moi, je trouve que les magnets c’est bien, ça gène personne : on les colle sur son frigo et on les montre à tous les gens qui viennent et qui s’extasient devant tant d’originalité …

Et puis, on peut en parler des heures, ça fait un sujet de conversation :

– Moi, j’en ai un qui vient tout droit de New-york avec un petit taxi jaune qu’on peut faire rouler pour de faux !

– Oh, ouais, et celui du Grand Bornand, en forme de chaussure de ski, il est trop classe !

Nan mais je sais, il faudrait que j’en parle à quelqu’un comme on dit, parceque, forcément, psychologiquement, c’est pas bon signe.

Et ça, ça me fait peur…

 

Voilà  pourquoi, à la manière d’un Jean-Luc Delarue, et avec le même courage, je fais déjà un premier pas en rendant publique mon addiction.

Et ça me coûte beaucoup, comme vous pouvez l’imaginer, parce que ça va être un long chemin pour réussir à les supprimer définitivement de ma vie …

Ah! au fait, le dernier qu’on m’a offert, il vient de La Vegas : un magnet qui fait décapsuleur en même temps…

Il est trop stylé, c’est mon préféré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

− 1 = 3